Le blues des nouveaux papas

La dépression post-partum chez la mère est un phénomène bien connu. On fait cependant bien peu de cas du même phénomène chez le père. Non seulement les papas ne sont pas à l’abri d’un blues post-partum, mais l’impact d’un tel phénomène sur le développement de l’enfant ne serait pas négligeable. Une récente étude menée en Angleterre auprès de 13 000 couples de nouveaux parents rapporte des données intéressantes à ce sujet.

La dépression post-partum chez la mère est un phénomène bien connu. On fait cependant bien peu de cas du même phénomène chez le père. Non seulement les papas ne sont pas à l’abri d’un blues post-partum, mais l’impact d’un tel phénomène sur le développement de l’enfant ne serait pas négligeable. Une récente étude menée en Angleterre auprès de 13 000 couples de nouveaux parents rapporte des données intéressantes à ce sujet.

Afin d’évaluer l’impact de l’humeur du père sur le développement de l’enfant, les chercheurs ont suivi de près les états émotionnels des nouveaux papas. Des notes ont été prises à ce sujet avant et après l’accouchement, ainsi que huit semaines après la naissance, afin de cibler les pères affectés par une dépression post-partum. Les enfants étaient pour leur part suivis jusqu’à l’âge de trois ans et demi afin d’évaluer leur évolution comportementale et émotionnelle. Les résultats démontrent que les enfants dont le père présente une dépression post-partum sont deux fois plus sujets que les autres aux problèmes comportementaux et émotionnels tels l’hyperactivité, la tristesse et l’inquiétude durant leurs premières années de vie. Les garçons semblent plus sensibles à ce phénomène que les filles. Ils expriment notamment les séquelles du blues paternel en présentant une tendance plus marquée pour les bagarres que les autres enfants. D’autres études suggèrent que les adolescents de pères dépressifs présentent un risque plus élevé de troubles psychiatriques.

Une dépression post-partum chez le père peut donc avoir des répercussions importantes sur le développement de l’enfant. Les jeunes papas ne doivent pas négliger ce phénomène, et rester à l’affût des signes et symptômes de la maladie. Ceux qui ressentent une perte d’intérêt générale, une diminution de l’énergie, un sentiment de tristesse persistante ou toute modification de l’humeur ou du comportement en général devraient être encouragés à chercher l’aide nécessaire car il en va du futur de leur enfant.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.