Le paradoxe des médicaments contre l’asthme

Des scientifiques américains ont découvert pourquoi un certain type de médicaments contre l’asthme peut devenir néfaste pour les asthmatiques lorsqu’il est pris de façon excessive.

Les médicaments sont d’un grand secours pour contrôler l’asthme. Les asthmatiques doivent cependant faire preuve de modération puisque l’usage fréquent d’un certain type de médicaments peut aggraver leur condition. Ces médicaments appartiennent à la classe des agonistes bêta-adrénergiques à courte action. Ils sont utilisés par la majorité des asthmatiques comme médicaments d’urgence, c’est-à-dire qu’ils doivent être pris au besoin si des symptômes se manifestent.

L’asthme est une maladie qui survient lorsque les bronches d’une personne réagissent de façon excessive à certaines substances comme la fumée, la poussière et le pollen. Cela provoque de l’inflammation dans les voies respiratoires, ce qui entrave le passage de l’air. En général, les agonistes bêta-adrénergiques aident à contrer ce phénomène, ce qui soulage les symptômes de l’asthme. Chez certaines personnes qui utilisent ces médicaments de façon prolongée, c’est toutefois l’effet inverse qui se produit.

Chez les gens qui souffrent d’asthme sévère et qui ont recours à leurs médicaments d’urgence à chaque jour, ce phénomène peut entraîner un cercle vicieux : leurs symptômes s’aggravent, alors ils utilisent davantage leurs médicaments, ce qui ne fait qu’empirer leur condition.

Si les scientifiques connaissent l’existence de ce paradoxe depuis longtemps, ils en ignorent toutefois la cause. Une récente recherche croit cependant avoir résolu le mystère, ce qui pourrait éventuellement mener à la mise au point d’un traitement pour éviter ce problème.

En effet, des scientifiques américains sont parvenus à modifier génétiquement des souris afin que leurs poumons se comportent comme ceux d’une personne qui souffre d’asthme sévère et qui utilise ses médicaments d’urgence continuellement. Ils ont ainsi découvert que lorsque les cellules des voies respiratoires sont sous l’effet du médicament de façon prolongée, ils sécrètent une substance qu’on nomme PLC. Cette substance semble provoquer la fermeture des bronches, ce qui expliquerait que les symptômes d’asthme s’aggravent lorsqu’on utilise les médicaments d’urgence de façon excessive.

L’équipe qui a mené les recherches considère cette découverte comme une bonne nouvelle puisqu’elle croit que la PLC pourrait devenir la cible d’un futur traitement qui empêcherait le paradoxe de survenir.

D’autres professionnels de la santé voient toutefois la situation sous une autre perspective. Selon eux, les patients ne devraient jamais utiliser ce type de médicaments assez souvent pour qu’il devienne néfaste pour eux. En effet, les agonistes bêta-adrénergiques sont de bons médicaments, mais ils ont été conçus comme médicaments d’urgence. Si un patient les utilise de façon constante (à chaque jour), c’est qu’il est continuellement dans une situation d’urgence. Cela signifie que le contrôle de son asthme n’est pas adéquat et il devrait alors consulter son médecin afin que celui-ci modifie son traitement.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.