Le VIH (virus d'immunodéficience humaine) est le virus qui cause le SIDA. Il attaque et détruit les globules blancs qui ont pour fonction de défendre l'organisme contre diverses infections et divers cancers.

Au début, lorsqu'une personne reçoit un résultat de test positif, on dit qu'elle est séropositive (infectée par le VIH). Elle peut transmettre le virus, mais n'a généralement aucun symptôme. Il peut s'écouler une dizaine d'années, et parfois même plus, entre le moment de l'infection initiale par le VIH et le développement du SIDA (syndrome d'immuno-déficience acquise).

Symptômes

Le VIH se développe tranquillement, attaquant le système immunitaire de l'organisme, et traverse différentes phases au cours desquelles il ne cause pas toujours de symptômes. D'abord, dans les semaines qui suivent l'infection par le virus, certains signes qui peuvent faire penser à une grippe se manifestent. Ils peuvent durer entre une et quatre semaines, puis disparaissent d'eux-mêmes :

  • douleur musculaire et/ou articulaire;
  • fatigue;
  • fièvre;
  • mal de gorge;
  • maux de tête;
  • rougeurs sur la peau.

Par la suite, le VIH se propage en ne causant aucun symptôme. Cette phase au cours de laquelle la personne atteinte ne se sentira pas malade peut durer plusieurs années. Les traitements visent d'ailleurs à prolonger cette période le plus longtemps possible.

Après plusieurs années, l'organisme commence à laisser paraître des signes indiquant qu'il faiblit:

  • diarrhée persistante;
  • enflure des ganglions dans le cou, les aisselles et/ou l'aine;
  • essoufflement;
  • fatigue extrême;
  • fièvre;
  • infections de la peau;
  • perte de poids importante et inexpliquée;
  • sueurs nocturnes.

D'autres infections, tels l'herpès ou diverses infections à champignons peuvent commencer à se manifester au fur et à mesure que le système immunitaire s'affaiblit. C'est à ce moment que le VIH devient le SIDA. Avec le temps, le système immunitaire est suffisamment atteint pour qu'un individu devienne sujet à des infections graves, par exemple un certain type de pneumonie ou des cancers. Ce n'est donc pas le virus du SIDA lui-même qui est mortel, mais le fait de développer un cancer ou de contracter des infections répétées.

Qui peut attraper le VIH?

Le VIH ne fait pas de discrimination ! Hommes, femmes et enfants peuvent tous l'attraper et ainsi devenir vulnérables aux infections qui caractérisent le SIDA.

Transmission

Le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et le lait maternel contaminé peuvent transmettre le VIH. Le VIH se transmet principalement par rapport sexuel non protégé avec un individu infecté, peu importe qu'il soit homosexuel ou hétérosexuel, lors de pénétration anale, vaginale ou de relation orale. Le VIH peut aussi se transmettre quand le sang d'une personne infectée entre en contact avec celui d'une autre personne, par exemple lors du partage d'aiguilles ou de seringues contaminées. De plus, une femme infectée peut transmettre le virus à son enfant durant la grossesse, l'accouchement ou l'allaitement.
Au Canada, des tests de détection sont faits sur tous les dons de sang depuis 1985. Malgré cela, un risque très minime d'infection existe lorsqu'on reçoit une transfusion. En effet, on ne peut détecter la présence du VIH dans le sang que 3 mois après l'infection. Toutefois, on ne peut contracter le VIH en donnant du sang. Tout le matériel utilisé est stérile et chaque aiguille ne sert qu'une seule fois.

Le VIH est très fragile et sans résistance en dehors du corps humain. Il est incapable de survivre dans l'air, dans l'eau, sur le sol et les objets qui nous entourent. De plus, il est facile à détruire par les désinfectants courants. Les contacts sociaux et les activités quotidiennes ne peuvent pas le transmettre. Il n'y a pas de risque de contracter le VIH en touchant une personne atteinte, en travaillant avec elle ou en consommant des aliments qu'elle a préparés. Il n'y a pas de danger à craindre non plus des piqûres d'insectes.

Comportements à risque

Ce n'est donc pas qui vous êtes, mais ce que vous faites et avec qui vous le faites, qui détermine votre risque d'être infecté par le VIH. En résumé, les comportements à haut risque ont : le partage d'aiguilles ou de seringues, les relations anales, vaginales ou orales avec une personne qui pourrait être infectée. Évidemment, plus les comportements à haut risque sont répétés souvent, plus grandes sont les chances de devenir infecté.

Prévention

La meilleure prévention du VIH est d'éviter les contacts sexuels avec des partenaires occasionnels. À moins d'êtres absolument certains que vous ou votre partenaire n'avez pas déjà été exposés, il faut TOUJOURS utiliser un condom en latex ou en polyuréthane lubrifié avec un spermicide. Si vous voyagez dans un pays non industrialisé, refusez toute transfusion à moins d'une situation de vie ou de mort. Si vous devez recevoir une injection, exigez qu'elle soit faite avec votre propre matériel ou que le matériel utilisé soit stérile.

Si vous soupçonnez avoir été en contact avec le VIH, allez voir un médecin immédiatement pour un test de dépistage (ELISA). Une détection précoce de l'infection au VIH permettra de contrôler l'évolution de l'infection en préservant le système immunitaire. Un ralentissement de l'évolution vers la maladie et les infections opportunistes (infections graves qui profitent de l'effondrement du système immunitaire) procurera une meilleure qualité de vie à la personne atteinte.

Traitement

Au Canada, il y a plus de 55 000 personnes atteintes du VIH. La recherche sur le sujet est extrêmement active. On travaille toujours à l'élaboration d'un vaccin. Toutefois, il existe actuellement sur le marché des médicaments qui empêchent le virus de se reproduire. En plus, on raffine sans cesse les thérapies contre les infections. La durée et la qualité de vie des personnes atteintes de VIH s'améliorent. Néanmoins, actuellement, le SIDA demeure une maladie incurable. C'est pourquoi la prévention est essentielle !

Pour plus d'informations ou pour obtenir du soutien :

Société canadienne du sida

www.cdnaids.ca

Réseau canadien d'info-traitements sida

www.catie.ca

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.