Même les Olympiens souffrent d’asthme à l’effort!

Les personnes souffrant d’asthme à l’effort ne devraient pas s’empêcher de demeurer actives. Après tout, même les athlètes de haut niveau en souffrent : au moins un Olympien participant aux Jeux d’hiver sur six en serait atteint!

Les personnes souffrant d’asthme à l’effort ne devraient pas s’empêcher de demeurer actives. Après tout, même les athlètes de haut niveau en souffrent : au moins un Olympien participant aux Jeux d’hiver sur six en serait atteint!

L’asthme à l’effort apparaît lorsque les voies aériennes sont trop sensibles aux changements brusques de température et d’humidité. Les personnes atteintes le ressentent particulièrement en hiver, alors que l’air extérieur est froid et sec. Les sportifs qui souffrent de cette maladie éprouvent des problèmes respiratoires entre cinq et vingt minutes après le début de l’activité physique. Les symptômes incluent une respiration pénible, une sensation d’oppression à la poitrine, de la toux, de la douleur thoracique et un souffle court.

Les sports moins susceptibles d’occasionner des symptômes d’asthme à l’effort sont ceux qui requièrent des efforts brefs mais intenses, comme le baseball, le football, le golf, la gymnastique ou les sprints à la course. On peut aussi ajouter à cette liste la natation, la marche, le vélo à faible intensité et le ski alpin. Par temps froid, il est suggéré de couvrir son nez et sa bouche avec un foulard afin de réchauffer l’air inspiré.

Les sports requérant un effort soutenu ou se pratiquant à l’extérieur (p. ex. la course à pied, le soccer ou le ski de fond) sont plus susceptibles de provoquer des symptômes, bien qu’avec un bon entraînement et des médicaments appropriés si nécessaire, les asthmatiques peuvent eux aussi briller dans ces disciplines.

Différents facteurs peuvent empirer les symptômes d’asthme à l’effort. Durant l’activité physique soutenue, plusieurs tendent à respirer par la bouche, permettant alors à l’air froid et sec d’atteindre directement les poumons sans permettre au nez de réchauffer et d’humidifier l’air inspiré. La pollution atmosphérique, de hautes concentrations de pollen et des infections respiratoires d’origine virale sont aussi pointées du doigt.

Bouger est bénéfique pour tous, même pour ceux qui sont asthmatiques. En plus d’être agréable, l’activité physique contribue grandement au maintien et au renforcement de notre santé et de notre vitalité. Nombre d’études en ont prouvé les bienfaits sur le coeur, les os, le cerveau, les articulations et sur plusieurs autres fonctions corporelles.

Même si tous ne visent pas une médaille olympique, presque tous les asthmatiques devraient pouvoir faire de l’exercice à leur plein potentiel. Des périodes d’échauffement et de retour au calme appropriées contribueraient notamment à diminuer les symptômes durant et après l’effort. Si vous avez des questions, votre médecin et votre pharmacien pourront vous informer davantage sur la pratique sportive adaptée à votre état de santé. Bon entraînement!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.