Surpoids chez les enfants : des conséquences à long terme

Les enfants présentant un surplus de poids s’exposent à diverses conséquences immédiates et à échéance plus tardive.

Les médias parlent abondamment des conséquences malheureuses de l’excès de poids chez l’adulte : augmentation des maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, troubles du sommeil, etc. Dans une société de plus en plus inactive où la suralimentation est de mise, la population souffre toujours davantage d’embonpoint et les enfants, encore plus que les autres générations. On estime que 10 % des enfants à l’échelle mondiale seraient trop dodus ou obèses, ce qui correspond environ 155 millions de jeunes. De mauvaises habitudes de vie, telles une diète trop riche en calories, un manque d’activité physique de même qu’un nombre exagéré d’heures passées devant un écran sont à l’origine de cette flambée d’excès de poids chez les moins de dix-huit ans. Des chercheurs ont étudié les effets à long terme de l’embonpoint chez les jeunes. Des maladies qui n’étaient diagnostiquées que chez les adultes le sont maintenant chez des enfants trop gras qui risquent grandement de maintenir cet embonpoint ou de devenir obèses à l’âge adulte. Les enfants présentant un excès de poids ont en outre de trois à cinq fois plus de risque de subir un accident vasculaire ou cardiaque avant qu’ils n’atteignent 65 ans que leurs pairs plus minces. Les jeunes trop gras présentent un risque à court terme de souffrir de diabète de type 2 et de maladies vasculaires ou cardiaques. Leur état de santé général sera aussi vraisemblablement peu enviable.

Pour arrêter la progression de cette épidémie d’obésité, des changements s’imposent. Il est impératif de protéger les enfants d’un environnement qui causera des maladies cardiovasculaires à long terme en limitant leur exposition au «fast-food»; et en leur enseignant de bonnes habitudes de vie. Les enfants et adolescents devraient également être appelés à prendre conscience de l’impact à long terme de leur mode de vie. Plusieurs mesures concrètes sont envisagées dans les écoles. Certains militent notamment pour l’élimination des machines distributrices de boissons gazeuses et de friandises dans les écoles. Le menu des cafétérias devrait également être revu par des nutritionnistes et le «fast-food»; éliminé. Un accroissement des heures d’enseignement de l’éducation physique à l’école primaire et secondaire apporterait aussi des bénéfices pour la santé de nos jeunes.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.