Zoonose - Mon animal peut-il me rendre malade?

Tout comme nous, les animaux peuvent attraper diverses bibittes… et les transmettre. Même si ce risque est faible, sachez quoi rechercher chez un animal et comment éviter de devenir malade à cause de lui.

Tout comme nous, les animaux peuvent attraper diverses bibittes… et les transmettre. Même si ce risque est faible, sachez quoi rechercher chez un animal et comment éviter de devenir malade à cause de lui.

Ouch! Il m’a mordu et griffé!

Les animaux de compagnie sont parfois imprévisibles : même un animal très affectueux peut à l’occasion blesser s’il a peur ou… s’il n’a aucune raison apparente de le faire. Quoique habituellement banales, les morsures et griffures peuvent parfois entraîner des complications graves.

Si la morsure ou la griffure abîme légèrement la peau, vous pouvez simplement nettoyer la plaie à l’eau et au savon et la couvrir avec un pansement stérile. Si la plaie est profonde et qu’elle saigne, appliquez une pression avec un linge propre pour arrêter le saignement et consultez un médecin. Si votre dernier rappel du vaccin du tétanos date de plus de dix ans et que la plaie est profonde et sale ou si la peau est enflée, rouge, suinte ou fait mal, qu’une papule ou un ganglion apparaissent à proximité, consultez rapidement un médecin. Les mêmes précautions s’appliquent si vous craignez que l’animal ne soit pas immunisé contre la rage.

Pour prévenir ces incidents, taillez régulièrement les griffes de vos chats et chiens et apprenez aux enfants à ne pas irriter les animaux. En tant que propriétaire d’un chien ou d’un chat, il est de votre devoir d’entraîner votre animal à ne pas mordre.

Un chien enragé?

Rare au Canada, le virus de la rage est transmis à l’humain par la salive d'un animal infecté, généralement lorsqu’il mord ou égratigne la peau. Si votre animal fait preuve d’une agressivité anormale, d’un comportement étrange ou qu’il salive beaucoup, consultez un vétérinaire sans tarder. Tous les chiens et chats devraient être vaccinés annuellement contre la rage, une maladie mortelle.

Ça pique! Ça gratte!

Si le terme « ma puce »; s’apparente à un mot doux, sachez qu’une infestation aux puces n’a rien d’agréable. Ces minuscules parasites s’en prennent aux chiens et aux chats, mais les humains peuvent également être incommodés (démangeaisons et plaques rouges) s’ils sont allergiques à leurs morsures.

Les puces se nourrissent du sang de leur hôte. L’ennui est que ces parasites se reproduisent à un rythme effréné : les puces pondent 50 oeufs par jour durant leurs trois semaines de vie, des oeufs qui peuvent résister jusqu'à six mois dans les divans, les lits et les tapis! Le meilleur moyen d’éviter les infestations de puces est donc la prévention : un traitement régulier est recommandé, puisque presque tous les animaux sont exposés de temps en temps. Plusieurs options existent : des liquides à appliquer directement sur la peau de l’animal une fois par mois, des comprimés (pour les chiens), des gouttes à avaler et des injections (pour les chats).

Mais qu’est-ce qui se passe avec ma peau?

Les animaux de compagnie peuvent parfois transmettre une infection cutanée à champignons appelée dermatophytose ou teigne. Celle-ci se manifeste chez l’humain par des plaques rondes et rosées dont la surface ne tarde pas à peler et à former des croûtes. Au niveau du cuir chevelu, les cheveux sont courts et rares sur la plaque.

On traite la teigne avec des crèmes ou des comprimés. Les animaux suspects doivent être examinés par le vétérinaire. Un grand ménage de la maison et de l’auto est aussi nécessaire pour retirer les poils infectés de spores qui survivent durant des mois dans l’environnement.

La vue d’un chat vous fait pleurer et renifler?

L’allergie aux animaux domestiques est courante et peut même apparaître plusieurs années après l’adoption du compagnon. Les chats sont les animaux les plus souvent incriminés, mais les chiens, les lapins, les cochons d’Inde, les rats, les oiseaux, les animaux de ferme et même la nourriture pour poissons peuvent être en cause. Même si plusieurs croient être allergique « au poil de chat »;, l’allergie est causée la plupart du temps par une substance produite au niveau de la peau des animaux. C’est pourquoi même si l’animal est absent, les squames (pellicules) qui se trouvent dans la pièce suffisent à déclencher une réaction allergique.

Si l’allergie est légère, on peut atténuer les symptômes en lavant fréquemment l’animal, en maintenant son pelage court, en lui interdisant de monter sur les divans, en lui refusant l’accès aux chambres, en passant régulièrement l’aspirateur et en remplaçant les revêtements comme le tapis ou les tissus par des surfaces plus facilement nettoyables comme le bois ou le cuir. Il existe aussi un produit que l’on applique sur le corps de l’animal et qui diminuerait la réaction allergique chez certaines personnes.

Si l’allergie persiste malgré vos efforts, la seule solution pour retrouver la santé reste la séparation de votre animal. Sachez que plusieurs semaines à plusieurs mois peuvent s’écouler avant que les squames de l’animal ne disparaissent complètement de la maison.

Le péril fécal

Les animaux de compagnie sont si charmants qu’on oublie parfois qu’ils peuvent transmettre plusieurs infections. Ainsi, les reptiles (tortues, iguanes, serpents…), poissons, mammifères et oiseaux peuvent tous transmettre des infections bactériennes, surtout la salmonellose, par contact avec l’animal, l’eau de son aquarium ou l’ingestion d’aliments souillés par ses déjections. Ces infections nous occasionnent souvent des diarrhées, de la fièvre, des maux de tête, des vomissements ou des symptômes semblables à ceux de la grippe.

Pour les prévenir, il faut soigneusement se laver les mains après avoir manipulé l’animal, nettoyer soigneusement les niches et les cages et éviter de laisser les reptiles « se balader »; chez soi, afin qu’ils ne souillent pas les aliments de la cuisine par exemple…

Ça grouille de vers… ouach!

Les affections dues aux vers sont parmi les maladies les plus fréquentes dans le monde, touchant environ 30 % de la population. Au Canada, ces contaminations sont beaucoup moins fréquentes, mais tout de même incommodantes.

Les vers peuvent provoquer des problèmes digestifs et un amaigrissement chez les chats, les chiens… et les humains! Les oeufs de larves se retrouvent sur le pelage, dans l’environnement ainsi que dans les selles de l’animal. C’est en ingérant ces larves par des mains souillées que les humains se contaminent la majorité du temps.

Pour les animaux, on donne généralement un traitement préventif chiots et aux chatons. Par la suite, on recommande une analyse de selles chaque année ou si l'animal présente des symptômes d'une infestations par les vers.

La meilleure prévention consiste à encourager les enfants à ne pas porter leurs doigts à leur bouche et à bien se laver les mains après avoir joué dans le sable ou touché aux animaux. Couvrez aussi le carré de sable des enfants pour éviter qu’il ne se transforme en litière à chat.

Enceinte? Système immunitaire à plat? Attention aux chats!

Bien que la toxoplasmose soit une des maladies parasitaires les plus communes (on estime, par exemple, que 90 % des Français de 30 ans l'ont déjà contractée), elle n’est pas à prendre à la légère pour les personnes à risque de complications, soit les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli comme les greffés et les cancéreux.

Si l’infection ne provoque habituellement aucun symptôme, le danger apparaît si une femme enceinte est infectée pour la première fois durant sa grossesse. Elle peut alors transmettre l’infection au foetus. Les bébés atteints de toxoplasmose congénitale peuvent souffrir de complications comme des pertes auditives, de la cécité ou un retard mental. On peut se contaminer si on touche sa bouche après avoir jardiné mains nues, mangé de la viande crue, nettoyé la litière d’un chat ou touché un objet qui a été en contact avec les selles d’un félin. Pour les personnes à risque, on suggère de demander à quelqu’un d’autre de nettoyer la litière du chat (si ce n’est pas possible, on porte des gants), d’éviter de manger de la viande crue, d’enfiler des gants pour faire du jardinage et de bien se laver les mains après.

Prenez soin de votre meilleur ami, il vous le rendra bien… et vous en transmettra moins!

En prenant certaines précautions, il n’y a pas lieu de se priver du plaisir de la présence d’un animal de compagnie. Pour plus d’information sur le calendrier de vaccination des animaux de compagnie et sur les autres moyens de prévention, discutez avec votre vétérinaire.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.