La vaccination chez les adultes

Quand on pense vaccination, on pense généralement aux vaccins administrés aux enfants. Pourtant, la vaccination ne s’arrête pas avec le dernier vaccin donné au secondaire. Certains vaccins doivent être répétés régulièrement alors que d’autres ne sont donnés qu’à l’âge adulte.

Vaccins administrés pendant l’enfance qui nécessitent un rappel à l’âge adulte

Grippe

Tous les Canadiens (dès l’âge de 6 mois) devraient se faire vacciner contre la grippe chaque année, non seulement pour se protéger eux-mêmes de cette infection, mais aussi pour protéger les personnes vulnérables de leur entourage, comme les bébés qui sont trop jeunes pour être vaccinés ou les personnes dont le système immunitaire ne fonctionne pas bien en raison d’une maladie ou d’un traitement (p.ex. cancer, greffe).

Un nouveau vaccin contre la grippe est produit chaque année. Comme sa production nécessite plusieurs mois, sa composition est basée sur les souches du vaccin qui causaient le plus de malades juste avant le début de la production. Toutefois, ces souches changent parfois au cours des mois suivants et le vaccin est alors moins efficace. Malgré tout, il vaut toujours mieux se faire vacciner chaque année.

Diphtérie-tétanos

Le vaccin contre la diphtérie et le tétanos devrait être renouvelé tous les 10 ans. La diphtérie est causée par une bactérie qui se transmet d’une personne à l’autre par les sécrétions respiratoires. Elle cause des maux de gorge et de la difficulté à avaler. Si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner des problèmes respiratoires graves qui peuvent être mortels. La diphtérie est très rare au Canada, mais est encore très répandue dans les pays en développement où la plupart des gens ne sont pas vaccinés.

Le tétanos est causé par une bactérie qui est présente dans le sol partout sur la planète. L’infection se développe généralement à la suite d’une blessure souillée de terre ou de matière organique. Il cause des spasmes musculaires qui commencent généralement dans la mâchoire puis se propagent aux autres muscles. Non traité, il peut causer la mort. Le tétanos ne se transmet pas d’une personne à l’autre. 

Vaccins administrés à l’âge adulte seulement

Zona

Le zona est une maladie causée par le virus qui cause la varicelle. Après avoir eu la varicelle, le virus reste dans le corps et peut parfois se réactiver plusieurs décennies plus tard. Le risque de zona augmente de façon marquée après l’âge de 60 ans, mais il peut aussi se manifester avant cet âge. Le zona cause une éruption cutanée très douloureuse qui peut avoir des complications très graves, notamment des douleurs persistantes même après la disparition de l’éruption cutanée ou une atteinte de l’œil qui peut mener à la cécité. Le vaccin contre le zona est recommandé à tous les adultes de 60 ans ou plus.

Infection à pneumocoque

Les infections à pneumocoque sont causées par une bactérie qui peut causer des infections des poumons, du cerveau et du sang. Chaque année, quelque 3000 canadiens sont hospitalisés en raison d’une infection à pneumocoque. Il existe deux types de vaccin contre le pneumocoque : le vaccin dit «conjugué» est administré aux enfants dans le cadre du calendrier général. Le vaccin dit «polysaccharidique» est recommandés pour tous les adultes de 65 ans ou plus, tous les résidants de centre de soins de longue durée (peu importe leur âge) et certains adultes souffrant d’une maladie chronique qui les place à risque de complications s’ils contractent l’infection à pneumocoque.

 

Autres vaccins pouvant être administrés aux adultes

Varicelle

Le vaccin contre la varicelle fait maintenant partie des vaccins du calendrier général chez les enfants. Pour les adultes de 18 à 49 ans qui croient n’avoir jamais eu la varicelle, on effectue généralement un test pour vérifier s’ils sont immunisés car la plupart des Canadiens adultes ont déjà eu la varicelle, même s’ils ne s’en souviennent pas. S’ils n’ont pas d’anticorps contre la varicelle, on recommande alors de les vacciner car les adules sont plus à risque de complications graves s’ils contractent la maladie. Pour les personnes de 50 ans ou plus, le vaccin contre la varicelle n’est pas recommandé car on considère qu’ils sont tous immunisés. 

Virus du papillome humain (VPH)

Comme celui contre la varicelle, le vaccin contre le VPH fait maintenant partie du calendrier régulier de vaccination chez les filles. Le vaccin protège contre les souches du virus qui sont associées aux complications les plus graves, notamment le cancer du col de l’utérus.

S’il n’a pas été administré dans le cadre du calendrier régulier, il est recommandé pour toutes les femmes de 26 ans ou moins qui sont actives sexuellement, car le virus se transmet lors d’une relation sexuelle, le plus souvent dans les cinq à dix années qui suivent la première expérience sexuelle. On le recommande aussi aux femmes de 27 ans ou plus qui sont à risque continu d’exposition au VPH, car certaines études ont montré qu’il y avait une recrudescence des cas d’infection au VPH chez les femmes de 45 ans et plus. Le vaccin est aussi approuvé pour les garçons et les hommes de 26 ans ou moins, notamment pour réduire la transmission du virus chez les femmes. 

 

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.