Le diabète et votre coeur

Une nouvelle étude canadienne révèle que les diabétiques sont à risque de souffrir de maladies cardiovasculaires, la première cause de mortalité mondiale, quinze ans plus tôt que la population générale. Ainsi, le risque de subir un accident vasculaire cérébral ou un infarctus serait le même chez un diabétique dans la quarantaine et une personne de 15 ans son aînée.

Une nouvelle étude canadienne révèle que les diabétiques sont à risque de souffrir de maladies cardiovasculaires, la première cause de mortalité mondiale, quinze ans plus tôt que la population générale. Ainsi, le risque de subir un accident vasculaire cérébral ou un infarctus serait le même chez un diabétique dans la quarantaine et une personne de 15 ans son aînée.

Selon des chercheurs ontariens, les hommes et les femmes diabétiques passeraient de la catégorie de risque cardiovasculaire modéré à élevé lorsqu’ils ont en moyenne 48 ans et 54 ans respectivement. Ce changement survient habituellement 15 ans plus tard dans la population générale.

Les jeunes diabétiques ont pour leur part un risque 12 à 40 fois plus élevé de souffrir de maladie cardiovasculaire par rapport à leurs pairs en santé, bien que le risque de présenter des problèmes cardiaques au sein de cette tranche d’âge demeure tout de même faible.

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le corps ne produit pas suffisamment d’insuline (diabète de type 1) ou ne peut l’utiliser efficacement (diabète de type 2). Le diabète endommage les petits vaisseaux sanguins, ce qui peut entre autre causer des atteintes aux reins, aux yeux et aux nerfs. Environ 40 % des Canadiens touchés par le diabète souffriront tôt ou tard de ce type de complications.

Les données de cette étude sont inquiétantes, car on estime que plus de deux millions de Canadiens sont atteints du diabète, et près du tiers ignorent qu’ils en souffrent. Malheureusement avec l’augmentation du poids moyen dans la population générale on note aussi une croissance du nombre de personnes atteintes de diabète de type 2, puisque ce dernier est lié à l’obésité.

Il est possible de prévenir les maladies cardiovasculaires et de ralentir la progression du diabète en traitant énergiquement les personnes à risque, notamment par des modifications des habitudes de vie. Ainsi, une pratique régulièrement d’activité physique et de saines habitudes alimentaires constituent la base du traitement mais, pour certains diabétiques, on peut parfois aussi recommander un traitement pharmacologique à titre préventif.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.