Le sida poursuit sa conquête du globe

Le sida (syndrome de l’immunodéficience humaine acquise), la maladie causée par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), a déjà tué plus de 25 millions de personnes dans le monde, mais il poursuit sa conquête. Selon l’organisme ONUSIDA, la pandémie a franchi cette année le cap des 40 millions de personnes infectées dans le monde.

Le sida (syndrome de l’immunodéficience humaine acquise), la maladie causée par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), a déjà tué plus de 25 millions de personnes dans le monde, mais il poursuit sa conquête. Selon l’organisme ONUSIDA, la pandémie a franchi cette année le cap des 40 millions de personnes infectées dans le monde. Près de cinq millions de personnes ont contracté le VIH cette année et un peu plus de trois millions de personnes en sont décédées. Quelque 700 000 enfants de moins de quinze ans ont acquis le virus au cours des douze derniers mois. L’Afrique subsaharienne demeure la région la plus touchée, abritant deux tiers des porteurs du virus.<br /><br /><br /> <br /><br /><br /> Les efforts soutenus d’éducation sexuelle ont diminué la prévalence du virus dans certains milieux, mais le virus a progressé dans toutes les régions du monde, à l’exception des Caraïbes, où la prévalence a stagné au cours des deux dernières années. La maladie a particulièrement gagné du terrain en Europe de l’Est et en Asie, où l’épidémie progresse à un rythme soutenu. <br /><br /><br /> <br /><br /><br /> Au Canada, 58 000 personnes vivaient avec le VIH à la fin de 2004. Malheureusement, le nombre annuel de nouvelles infections n’a cessé d’augmenter au cours des cinq dernières années, passant de 2111 cas déclarés en 2000 à 2529 en 2004. Au total, 0,7 % de la population en Amérique du Nord est porteuse du VIH. Cela signifie qu’une personne sur 143 est porteuse du virus! Pourtant, le quart des personnes atteintes ignoreraient leur infection!<br /><br /><br /> <br /><br /><br /> Le sida est une maladie mortelle. Il n’existe pas encore de traitement pour guérir cette infection au VIH. Les médicaments actuellement disponibles coûtent très cher et ne peuvent qu’allonger la période de survie et retarder l’apparition du sida. Leurs effets indésirables sont par ailleurs souvent très incommodants pour les patients. Seule la prévention peut ralentir le rythme de transmission du virus… et vous protéger! Au cours des dernières années, on a noté en Amérique une augmentation des comportements à risque, surtout en relation avec l’usage de drogues récréatives. <br /><br /><br /> <br /><br /><br /> Le VIH est transmis par le biais des liquides corporels : sang, sperme, sécrétions vaginales et lait maternel. Au Canada, 45 % des nouveaux diagnostics seraient attribuables à des rapports sexuels entre hommes, et 30 % à des rapports sexuels hétérosexuels. Le condom offre la meilleure protection, hormis l’abstinence, contre les infections transmises sexuellement (ITS) tant pour l’homme que la femme. Utilisez-le avec chaque partenaire et pout tout type d’activité sexuelle. Différents types de condoms existent pour s’adapter aux besoins de chaque personne. N’hésitez pas à consulter votre pharmacien à ce propos. Le sexe oral présente généralement un risque faible de contracter des infections sans toutefois vous mettre à l’abri totalement. Quand à la masturbation, qu’elle soit solitaire ou avec un partenaire, elle ne pose pas de risque. Les jouets sexuels ne devraient pas être partagés avec d’autres personnes! Il est également bien important de les nettoyer à l’eau et au savon après chaque usage.<br /><br /><br /> <br /><br /><br /> L’échange de seringues souillées est un autre mode de transmission important du VIH pour les utilisateurs de drogues injectables. Les seringues ne devraient jamais être partagées. Des programmes d’échange de seringues existent dans plusieurs villes de la province, de même que des centres de service pour venir en aide aux personnes toxicomanes.<br /><br /><br /> <br /><br /><br /> Le moyen le plus certain de maîtriser l’épidémie du SIDA serait de concevoir un vaccin efficace. Plusieurs organismes et compagnies ont des essais cliniques en cours, mais des années d’efforts seront encore nécessaires avant qu’un tel vaccin ne puisse être commercialisé si les recherches sont fructueuses. En attendant, la prévention est de mise!<br />

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.