Les ulcères aux pieds des diabétiques sont liés au niveau d’activité physique

Les diabétiques qui ne bougent pas beaucoup sont plus à risque de développer des ulcères aux pieds.

Selon une récente étude, il semblerait qu’un faible niveau d’activité physique est lié au développement d’ulcères aux pieds chez les diabétiques. Cette découverte vient contredire ce que la plupart des médecins pensaient. On a longtemps pensé que la pression excessive et le frottement mécanique répété associés à l’activité physique augmentaient les risques d’ulcères à la peau.

Les chercheurs ont suivi 100 diabétiques à risque élevé de développer un ulcère aux pieds pendant une période d’au moins 25 semaines ou jusqu’à ce qu’un ulcère se développe. Tous les participants portaient un appareil pour enregistrer le nombre de pas faits. Huit pourcent (8 %) des participants ont développé un ulcère. La plupart de ces personnes bougeaient moins que ceux qui avaient une peau des pieds saine. Les chercheurs ont cependant noté un facteur important. Le niveau d’exercice était plus variable chez les gens qui ont développé un ulcère. Il semblerait donc que des périodes d’inactivité prolongées ponctuées par des périodes soudaines d’activité physique soit un facteur déterminant dans cette condition frappant souvent les diabétiques à un stade avancé de la maladie.

Le diabète est une maladie chronique qui a des impacts sur tout le corps. Lorsque le taux de sucre dans le sang n’est pas bien maîtrisé, des dommages aux petits vaisseaux sanguins et aux nerfs apparaissent graduellement. La circulation sanguine et la sensibilité des nerfs dans les mains, les jambes, les pieds, les yeux, l’estomac et les organes génitaux diminuent avec le temps. C’est ainsi que la peau des jambes se fragilise et est plus susceptible aux blessures. L’atteinte des nerfs rend les diabétiques insensibles aux blessures. Une simple coupure sous le pied, si elle n’est pas découverte à temps, peut s’infecter et se transformer en un ulcère difficile à traiter.

Selon les résultats de cette étude, la peau fragilisée semble plus à risque d’être endommagée si elle n’est pas « stressée »; régulièrement. La marche met un stress important sur la peau et toutes les structures des pieds et des jambes. Il semble donc approprié que les personnes diabétiques maintiennent un certain niveau d’activité physique constant pour activer ce qui reste de circulation sanguine dans les jambes. Les chercheurs devront cependant déterminer le niveau approprié d’activité physique pour aplanir les pics et les creux dans la pratique d’activité physique.

Certaines mesures préventives devraient être respectées pour éviter les blessures aux pieds. Il est important de porter des souliers conçus pour la marche. Ils doivent être suffisamment larges pour ne pas comprimer les pieds, ajustés pour ne pas que le pied ballote dans le soulier et coussinés pour absorber les chocs liés à la marche. Il est recommandé de toujours porter des bas, de préférence en mélange de coton et de matières synthétiques et sans couture, et de ne jamais marcher pieds nus. En cas de doute sur le niveau d’activité physique approprié pour la condition du malade, il est recommandé d’en parler au médecin traitant pour qu’il évalue la situation.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.