Malgré les progrès de la science, les vaccins sont toujours aussi importants

Avec le nombre croissant de voyages à l’étranger et l’immigration, il ne faut pas baisser la garde face aux microbes! Au Canada, la plupart des enfants sont vaccinés, bien que plusieurs ne reçoivent pas toutes les injections recommandées.

Au pays, la généralisation de la vaccination a permis de réduire de façon spectaculaire la transmission de plusieurs maladies infectieuses. Ainsi, on a réussi à éliminer la poliomyélite de l’Amérique du Nord en 1991, alors que 1000 personnes en ont été atteintes et 100 en sont décédées en 1959. Ailleurs dans le monde, les maladies infectieuses font encore des ravages. Avec le nombre croissant de voyages à l’étranger et l’immigration, il ne faut pas baisser la garde face aux microbes! Au Canada, la plupart des enfants sont vaccinés, bien que plusieurs ne reçoivent pas toutes les injections recommandées.

Les vaccins permettent au système immunitaire de fabriquer des anticorps afin de réagir plus rapidement en cas d’infection. C’est comme si on présentait aux policiers (le système immunitaire) la photo d’un criminel dangereux (la maladie). Si le criminel arrive à pénétrer dans la ville (le corps humain), les policiers pourront l’arrêter rapidement avant qu’il ne commette un délit car ils auront déjà vu sa photo.

Un enfant vacciné est lui-même plus en sécurité, mais protège aussi sa communauté. Il est connu que lorsque le taux de vaccination diminue dans une population, le nombre d’infections augmente. C’est pourquoi il est important que chaque parent fasse vacciner ses enfants. Même si un enfant est allaité et qu’il profite de l’immunité que lui transmet sa mère, cela n’est pas suffisant pour le protéger contre toutes les maladies qu’il est susceptible de contracter.

Les vaccins sont administrés aux enfants selon un protocole qui indique à quel âge le vaccin doit être donné et qui précise s'il doit être administré en deux ou trois étapes. Au Québec, le calendrier de vaccination prévoit une protection contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, l'infection à Haemophilus influenzae de type b, la varicelle et la méningite. Dans certains cas, des doses de rappel doivent être administrées pour maintenir l'immunité. On recommande également certains vaccins chez l'adulte : rappels de diphtérie et de tétanos, vaccin contre le pneumocoque et vaccin annuel contre la grippe chez les personnes malades, âgées ou en contact avec des malades.

Si votre enfant a « manqué »; une dose de vaccin, le médecin appliquera un calendrier de rattrapage. Il n’y a pas de raison qu’un enfant ne soit pas vacciné!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.