Une bonne maîtrise de l’asthme est primordiale chez les femmes enceintes

Les femmes asthmatiques devraient s’assurer que leurs symptômes respiratoires sont bien maîtrisés durant la grossesse pour prévenir les complications.

L’asthme est un problème respiratoire qui touche environ 8 % des femmes enceintes. Puisqu’elles respirent pour deux, il est primordial que leur maladie soit bien maîtrisée. Si la future maman a de la difficulté à respirer, le foetus n’obtiendra pas tout l’oxygène dont il a besoin. L’asthme est aussi lié à une augmentation du risque de mortalité du nourrisson, de naissance prématurée, de faible poids du bébé et de pré-éclampsie, une maladie parfois grave caractérisée par une augmentation de la pression artérielle chez la future mère. Toutes ces complications possibles sont autant de raisons de bien traiter son problème respiratoire.

Les auteurs d’un nouveau guide clinique publié par un organisme américain ont revu l’utilisation des médicaments contre l’asthme chez la femme enceinte. Ils ont conclu qu’il est plus sécuritaire pour ces dernières de prendre des médicaments que de voir leur état s’aggraver. Il est toutefois possible de réduire la quantité de médication nécessaire en identifiant et en contrôlant les facteurs susceptibles d’empirer l’asthme, comme la fumée de cigarette ou des allergènes comme les acariens. On encourage aussi le traitement des problèmes concomitants qui aggravent l’asthme tels les sinusites, les rhinites allergiques et le reflux gastro-oesophagien.

Pendant la grossesse, environ 30 % des femmes enceintes atteintes d’asthme modéré voient leur condition se détériorer, mais 23 % des femmes souffrant au départ d’asthme modéré à grave connaissent une amélioration de leur état. On considère que l’asthme est mal maîtrisé si les personnes qui en sont atteintes ont des symptômes plus de quatre jours par semaine ou plus d’une nuit par semaine, si elles doivent restreindre leurs activités physiques ou s’absenter du travail ou de l’école en raison des symptômes, ou si elles doivent utiliser leur pompe bleue (bronchodilatateur pour soulager les symptômes au besoin) plus de quatre fois par semaine. Il est alors essentiel de consulter un médecin pour ajuster le traitement.

Les femmes asthmatiques qui présentent des symptômes d’asthme plus de trois fois par semaine nécessitent une médication quotidienne. Les doses prescrites peuvent être augmentées si les symptômes sont mal maîtrisés ou une autre classe de médicaments peut être ajoutée selon le groupe d’experts. Pour toute information supplémentaire, consultez votre pharmacien ou votre médecin : ils disposent d’outils pour vous aider.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.