Vive les amis!

Vous avez beaucoup d’amis? Votre réseau social est étendu et vous entretenez soigneusement les relations qui vous tiennent à coeur? Maintenez vos bonnes habitudes sociales, car elles seraient associées à une espérance de vie allongée! Une surprenante étude australienne a récemment permis de démontrer que les gens de votre type vivent en moyenne plus longtemps que les individus ayant peu de contacts extérieurs.

Vous avez beaucoup d’amis? Votre réseau social est étendu et vous entretenez soigneusement les relations qui vous tiennent à coeur? Maintenez vos bonnes habitudes sociales, car elles seraient associées à une espérance de vie allongée! Une surprenante étude australienne a récemment permis de démontrer que les gens de votre type vivent en moyenne plus longtemps que les individus ayant peu de contacts extérieurs.

Une équipe de chercheurs de l’université Flinders a tenté de cerner l’impact de la vie sociale, de la santé et du style de vie sur la longévité. Quelque 1500 personnes de plus de 70 ans ont accepté de participer à la recherche en fournissant de l’information sur le nombre de contacts téléphoniques qu’elles avaient avec les membres de leur réseau social, incluant famille, enfants et amis. Les chercheurs ont par la suite évalué la longévité de chaque individu en fonction de son réseau social, sur une période totale de dix ans. Les résultats ont permis d’observer que le contact avec les enfants et la famille proche n’influence peu ou pas la longévité. De façon plus surprenante, on constate une amélioration significative de la survie chez les personnes qui entretiennent une vie sociale active. Si l’on stratifie l’ensemble de la cohorte des 1500 individus en trois paliers représentatifs du niveau d’entretien de vie sociale, on constate que le tiers supérieur présente une espérance de vie augmentée de 22 % par rapport au tiers inférieur. C’est donc dire que les individus ayant un meilleur réseau d’amis au début de l’étude avaient statistiquement plus de chances que les autres individus d’être en vie dix ans plus tard. Les chercheurs pensent que le fait de pouvoir choisir nos amis pourrait expliquer la différence des résultats observés par rapport à la famille, que l’on ne peut choisir. L’isolement social chez les personnes âgées constitue une problématique de plus en plus présente dans nos sociétés. Les résultats de l’étude australienne confirment ce que nous savions déjà à ce sujet : le maintien d’une vie sociale équilibrée en vieillissant constitue un enjeu d’envergure, dont les répercussions psychologiques et physiques sont probablement plus importantes que ce que l’on imagine…

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.