L’hypertension chez la femme enceinte : facteur de risque de maladies cardiovasculaires

On estime que 6 à 8 % des femmes souffriront d’hypertension durant leur grossesse. Il s’agit de la complication la plus fréquemment associée à la gestation. Cette condition est transitoire car la tension artérielle revient naturellement sous 140/90 mmHg en post-partum. On considérait jusqu’à maintenant l’hypertension de grossesse comme une condition transitoire sans répercussions majeures. Une étude récente menée par des chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec vient nuancer nos croyances à ce sujet. Les résultats de leur étude démontrent clairement que les femmes qui souffrent d’hypertension durant leur grossesse sont par la suite à risque plus élevé de souffrir de maladies cardiovasculaires.

On estime que 6 à 8 % des femmes souffriront d’hypertension durant leur grossesse. Il s’agit de la complication la plus fréquemment associée à la gestation. Cette condition est transitoire car la tension artérielle revient naturellement sous 140/90 mmHg en post-partum. On considérait jusqu’à maintenant l’hypertension de grossesse comme une condition transitoire sans répercussions majeures. Une étude récente menée par des chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec vient nuancer nos croyances à ce sujet. Les résultats de leur étude démontrent clairement que les femmes qui souffrent d’hypertension durant leur grossesse sont par la suite à risque plus élevé de souffrir de maladies cardiovasculaires.

Afin d’arriver à ces résultats, les chercheurs ont comparé 168 femmes ayant souffert d’hypertension durant leur grossesse à 168 femmes ayant eu une période de gestation normale. Toutes les femmes ont été contactées à nouveau huit ans après leur première grossesse afin d’évaluer leur risque cardiovasculaire. Le groupe avec antécédents d’hypertension de grossesse présentait une incidence de syndrome métabolique cinq fois plus élevée que le groupe ayant eu une gestation normale. Autrement dit, si une femme sur 25 développe normalement un syndrome métabolique au cours de son existence, le ratio augmente jusqu’à une sur cinq chez les femmes ayant souffert d’hypertension durant leur grossesse. Cette condition serait donc un facteur prédictif du syndrome métabolique, qui prédispose au diabète et aux maladies cardiovasculaires. Le syndrome métabolique est caractérisé par la présence simultanée d’au moins trois des cinq critères suivants : une obésité abdominale (tour de taille plus grand que 88 cm ou 35 pouces), une pression artérielle élevée (supérieure à 135/85 mmHg), un taux sanguin de sucre élevé (supérieur à 6,1 mmol/L), une diminution du « bon cholestérol »; (HDL-C inférieur à 1,3 mmol/L) et une augmentation de la concentration sanguine des triglycérides (supérieure à 1,7 mmol/L).

Il s’agit de la première étude qui apporte des preuves significatives du lien existant entre l’hypertension de grossesse et la survenue d’un désordre métabolique plus tard au cours de la vie. Les chercheurs pensent qu’une élévation importante de tension artérielle durant la grossesse chez une femme démontre sa susceptibilité accrue aux complications cardiovasculaires. Fort heureusement, il est possible d’instaurer des mesures de suivi médical plus serrées et des traitements préventifs, qui, lorsqu’ils sont appliqués tôt par ces jeunes femmes, pourront prévenir d’éventuelles complications cardiovasculaires. Une modification du suivi à long terme et des conseils à donner aux femmes ayant souffert d’hypertension durant la grossesse semble donc s’imposer. Il s’agit de mesures simples et peu coûteuses qui pourront avoir un impact majeur sur la qualité de vie future de nombreuses femmes.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.