Perdre du poids pour prévenir le cancer

Unfortunately, this article is only available in French.

Une étude suggère qu’un petit nombre de jeunes femmes porteuses d’un gène de susceptibilité au cancer du sein peuvent réduire significativement leur risque de développer une tumeur en maigrissant.

Une équipe de recherche internationale a complété la première étude qui mettrait en évidence le lien entre une prise de poids avant la ménopause et la survenue du cancer du sein chez des femmes qui y sont prédisposées génétiquement. On savait déjà qu’un embonpoint après la ménopause augmente le risque de souffrir de cette maladie.

Les chercheurs provenant des États-Unis, du Canada et de la Pologne ont sélectionné plus de 2 000 femmes qui portaient une copie du gène BRCA1 ou BRCA2, mutations présentes chez environ une femme sur 200. On estime que 80 % des porteuses d’une copie de ces gènes souffriront d’un cancer du sein, comparativement à 8 à 10 % des femmes sans cette mutation. Les patientes ont été questionnées à propos de leur poids à l’âge de 18, 30 et 40 ans.

Ils ont découvert chez ces femmes que la perte d’au moins 10 livres (4,5 kilos) entre 18 et 30 ans réduit le risque de cancer du sein d’au moins 65 %. Ils ont aussi démontré qu’une augmentation de 10 livres (4,5 kilos) augmente leur risque de souffrir d’un cancer du sein avant l’âge de 40 ans.

En perdant du poids, les femmes porteuses du gène BRCA1 ont vu leur risque d’être atteintes du cancer diminuer beaucoup plus que celles qui sont porteuses du gène BRCA2. Une prise de poids augmenterait toutefois le risque de cancer du sein chez les porteuses de la mutation BRCA1 qui ont mis au monde au moins deux enfants, accroissant ainsi leur risque de recevoir un diagnostic de cancer de 44 % avant l’âge de 40 ans si elles ont pris 10 livres (4,5 kilos) entre18 et 30 ans.

Les chercheurs suggèrent qu’un excès de gras dans la région abdominale pourrait affecter les hormones ovariennes et le métabolisme du glucose, ainsi que promouvoir la résistance à l’insuline, des facteurs qui seraient liés à l’augmentation du risque de cancer du sein.

Cette étude met en évidence les avantages de maintenir un poids santé tout au long de la vie pour les femmes atteintes de la mutation BRCA1 ou BRCA2. Cette recherche ne fait néanmoins que suggérer un lien de causalité entre le poids et le cancer : la cause réelle de la variation du risque pourrait plutôt être un facteur qui influence le poids corporel, comme l’alimentation ou l’exercice. Il est donc recommandé à toutes les femmes d’avoir une alimentation équilibrée et de pratiquer régulièrement une activité physique dans le but de maintenir un poids santé.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.