Andropause : mythe ou réalité?

Les changements hormonaux liés à l’âge sont bien différents chez les hommes que chez les femmes. Les expressions ménopause masculine, andropause, déficience en testostérone, déficience en androgène ou hypogonadisme tardif sont aussi parfois utilisés pour désigner un manque de testostérone, pathologique ou non, selon les cas. Est-ce que l’andropause est un mythe ou une réalité?

Les changements hormonaux liés à l’âge sont bien différents chez les hommes que chez les femmes. Les expressions ménopause masculine, andropause, déficience en testostérone, déficience en androgène ou hypogonadisme tardif sont aussi parfois utilisés pour désigner un manque de testostérone, pathologique ou non, selon les cas. Est-ce que l’andropause est un mythe ou une réalité?

Les changements hormonaux sont une partie intégrante du vieillissement. La ménopause féminine et l’andropause diffèrent toutefois grandement. Lorsqu’elles cessent d’ovuler, les femmes vivent une diminution importante de la quantité d’hormones en circulation dans leur corps, sur une période de temps relativement courte. À l’inverse, les hommes vivent habituellement une diminution lente et graduelle du taux de testostérone en circulation dans le sang qui s’échelonne sur plusieurs années. Par conséquent, les conséquences pour les hommes, telles des changements de la fonction sexuelle, du niveau d’énergie ou de l’humeur, tendent à être subtiles et à passer inaperçues durant des années.

Les concentrations de testostérone varient grandement d’un homme à l’autre. En général, les hommes âgés tendent à présenter des concentrations sanguines d’hormones masculines plus faibles que leurs cadets. La concentration de testostérone diminue graduellement au cours de l’âge adulte, d’environ un pour cent (1 %) par année après l’âge de trente ans. Vers l’âge de 70 ans, on peut observé une baisse de production de la testostérone pouvant atteindre 50 pour cent (50 %).

Si la plupart des baisses de concentration de testostérones sont considérées comme normales et entraînent peu de symptômes, certaines sont considérées comme pathologiques. Une évaluation médicale peut ainsi être nécessaire pour vérifier qu’un trouble médical n’est pas la cause de cette baisse.

Reconnaître les symptômes d’une baisse de la testostérone

Certains hommes ayant des concentrations de testostérones sous la normale ne présentent aucun signe ou symptôme. Pour d’autres, de faibles taux de testostérone peuvent causer l’un ou l’autre des changements suivants :

- changements de la fonction sexuelle, qui comprennent une libido diminuée, moins d’érections spontanées – au petit matin par exemple – et de l’infertilité. On observe parfois une diminution de la taille des testicules;

- changements dans les habitudes de sommeil, notamment de l’insomnie;

- changements physiques, incluant une augmentation du gras corporel, une réduction de la masse musculaire, de la force et de la densité osseuse. Une poitrine tendue ou enflée est également possible, tout comme des bouffées de chaleur et une diminution du niveau d’énergie.

- changements émotifs qui se traduisent notamment par une diminution de la motivation et de la confiance en soi, de la tristesse, une humeur dépressive, des troubles de la concentration et de la mémoire.

Il est important de noter que certains de ces signes et symptômes sont partie intégrante du vieillissement normal. D’autres peuvent avoir diverses causes, dont des troubles de la thyroïde, une dépression ou un usage excessif d’alcool. Un examen médical peut aider à départager ce qui est « normal »; de ce qui ne l’est pas.

Que penser des suppléments de testostérone? Chez les femmes au début de leur ménopause, il est bien connu que la prise d’un supplément d’hormones permet de soulager certains symptômes incommodants comme les bouffées de chaleurs. Ces bienfaits viennent toutefois aux prix de certains effets indésirables, dont une augmentation du risque de souffrir du cancer du sein. C’est pourquoi on administre l’hormonothérapie de remplacement qu’aux femmes qui en ont besoin, qui ne présentent pas de contre-indications et pour la durée la plus courte possible.

Lorsque la baisse de testostérone est causée par un problème de santé, le traitement de ce dernier peut parfois faire rentrer les choses dans l’ordre. Sinon, la prise de suppléments de testostérone peut être envisagée. Toutefois, le traitement de la déficience en testostérone liée à l’âge demeure controversé. Pour certains hommes, un supplément de testostérone peut soulager certains symptômes incommodants liés à la déficience en testostérone. Ces suppléments nécessitent un suivi médical et se présentent le plus souvent sous forme d’injection, de gel ou de timbres cutanés. La testostérone pourrait notamment augmenter la masse musculaire, améliorer la mémoire et la concentration, accroître la libido et augmenter le niveau d’énergie. Même si la liste des bienfaits potentiels semble très attrayante, les études publiées à ce jour n’ont pas pu montrer de bénéfices clairs de l’administration de testostérone pour compenser la diminution liée à l’âge. Cette pratique pourrait notamment augmenter le risque de cancer de la prostate et d’autres problèmes de santé. Prudence est donc de mise.

Ça va au lit? Il est normal que les hommes remarquent un déclin progressif de leur libido en vieillissant, notamment un besoin plus important de stimulations pour obtenir et maintenir une érection, des orgasmes plus courts ou des érections moins fermes. Même si l’intérêt pour les relations sexuelles varie grandement d’une personne à l’autre, il est toujours bien vivant chez la plupart des hommes âgés. Les changements liés à l’âge ne sont pas un obstacle insurmontable pour une sexualité satisfaisante.

Parfois, la perte de libido est due à un problème de santé comme la dépression ou à la prise d’un médicament. Le maintien d’un bon état de santé général augmente ainsi les chances de maintenir une vie sexuelle satisfaisante. Varier la routine, communiquer ouvertement avec sa partenaire et rester positif sont autant d’astuces pour maintenir des relations intimes épanouissantes.

Votre médecin est le mieux placé pour évaluer avec vous les causes possibles de troubles sexuels et identifier des solutions possibles. N’oubliez pas qu’il n’y a pas que le Viagra®! Le sexe n’est probablement plus comme à vos quarante ans, mais en vous adaptant, l’intimité avec votre partenaire peut continuer à être une partie agréable de votre vie.

Être à son meilleur Si vous suspectez ressentir des symptômes d’un faible taux de testostérone, consultez votre médecin qui pourra procéder à un bilan de santé. On ne peut augmenter la production de testostérone, mais on peut assurément agir d’autre façon pour augmenter le bien-être des hommes.

- Soyez honnêtes avec votre médecin. Collaborez avec lui pour identifier les causes possibles de vos signes et symptômes.

- Adoptez de bonnes habitudes de vie. Une saine alimentation et la pratique régulière d’activité physique contribuent à maintenir votre force physique, un poids santé et votre niveau d’énergie tout en améliorant votre concentration, votre humeur et en favorisant un sommeil récupérateur.

- Recherchez de l’aide si vous vous sentez mélancolique. La dépression ne se manifeste pas toujours par de la mélancolie. Être irritable, s’isoler, se réfugier dans le travail excessif, boire trop d’alcool, user des drogues de rue ou rechercher consciemment des activités risquées peuvent aussi suggérer une dépression.

Alors, est-ce que l’andropause est un mythe ou une réalité? Une chose est certaine : l’andropause demeure un sujet controversé. On pourrait néanmoins résumer en disant que le vieillissement normal implique une diminution graduelle des concentrations de testostérones chez la plupart des hommes. Pour certains, cette diminution peut être plus marquée et causer des symptômes incommodants.

Si vous avez des questions par rapport à l’andropause ou au vieillissement masculin en général, n’hésitez pas à en discuter avec votre pharmacien ou votre médecin.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.