Depuis quelques années, novembre marque le retour de la moustache chez plusieurs hommes. Mais pourquoi donc? 

Le mouvement «Movember» (de moustache et november) est né en Australie en 2003. Cette première année, deux amis ont voulu remettre la moustache à la mode en convainquant une trentaine d’hommes de se la faire pousser. Forts de leur succès, ils ont récidivé l’année suivante, mais cette fois ils ont demandé à leurs amis de recueillir des dons qu’ils ont choisi de remettre à la fondation australienne du cancer de la prostate. Un choix logique puisque tous les participants étaient des hommes.

Internet et les réseaux sociaux ont vite fait de faire connaître le mouvement ailleurs dans le monde. C’est ainsi que les Canadiens se sont joints aux «Mo Bros» dès 2007. Movember Canada a été officiellement créé en 2011.

Aujourd’hui, on estime qu’environ 5 millions de Mo Bros et de Mo Sistas (comme on appelle les femmes chez Movember) soutiennent le mouvement. Plus de 600 millions de dollars ont été recueillis à travers le monde depuis le lancement du mouvement.

La recherche sur le cancer de la prostate est depuis le début au centre de l’engagement du mouvement Movember, mais celui-ci s’est élargi au cours des années afin d’englober d’autres aspects de la santé des hommes. En effet, les fondateurs du mouvement ont réalisé que les hommes ont souvent tendance à négliger leur santé ou sont réticents à obtenir de l’aide professionnelle lorsqu’ils en ont besoin. Résultat, leur espérance de vie est, en moyenne, 6 ans plus courte que celle des femmes et ce, peu importe où ils vivent.

Movember se concentre donc sur quatre axes prioritaires :

  • le cancer de la prostate;
  • le cancer des testicules;
  • la santé mentale et la prévention du suicide;
  • l’inactivité physique.

Au Canada, 24% des nouveaux cas de cancer chez les hommes chaque année sont des cancers de la prostate. Ceci place le cancer de la prostate au premier rang des cancers les plus fréquents chez les hommes. À l’échelle mondiale, le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent chez les hommes (le cancer du poumon est au premier rang). Il existe deux grands types de cancer de la prostate : l’un se développe lentement et tend à bien répondre au traitement, l’autre se développe plus rapidement et peut moins bien répondre au traitement.

Le cancer des testicules est le cancer le plus fréquent chez les jeunes hommes (15 à 35 ans). Malgré tout, c’est un cancer relativement rare qui ne touche qu’un homme sur 250. S’il est détecté tôt, alors qu’il est encore localisé dans les testicules, le taux de survie à 5 ans est extrêmement élevé (99%). Par contre, si le cancer s’est propagé à d’autres régions du corps au moment du diagnostic, le taux de survie à 5 ans est moins élevé (71%), preuve qu’un diagnostic précoce peut faire toute la différence.

Depuis 2006, la Fondation Movember finance aussi des initiatives visant à améliorer la santé mentale des hommes et, par conséquent, à réduire les suicides chez les hommes. Elle s’intéresse particulièrement aux programmes qui cherchent à briser les tabous de la santé mentale. Si les hommes arrivent à discuter plus librement de santé mentale, ils seront probablement plus ouverts à recevoir de l’aide s’ils en sont atteints ou à aider un proche qui montre des signes de détresse.

Enfin, la Fondation encourage aussi les initiatives qui cherchent à contrer l’inactivité physique chez l’homme afin d’améliorer leur santé globale.

L’argent recueilli par les Mo Bros et les Mo Sistas est remis à des organismes qui oeuvrent dans l’un ou l’autre des axes prioritaires de la Fondation. Dans le domaine de la recherche sur le cancer, les équipes de recherches qui reçoivent du financement peuvent se déployer à l’échelle mondiale ou localement, mais toutes doivent rendre compte de leurs résultats et partager leurs connaissances. Ce partage permet de créer des réseaux d’échange entre les centres de recherche et d’éviter que des équipes ne travaillent parallèlement sur la même chose.

La Fondation ne se limite pas au financement de la recherche médicale : elle appuie aussi d’autres types de projets, par exemple des organismes d’entraide ou des campagnes de sensibilisation en santé mentale. Comme pour les équipes de recherche, ces programmes doivent aussi rendre compte de leurs résultats. Ainsi, si une initiative locale fonctionne bien, la Fondation pourra l’offrir à plus grande échelle. Au contraire, si un programme n’a pas l’impact escompté, la Fondation partagera aussi cette information pour éviter que l’échec ne se répète ailleurs.

Il y a plusieurs façons de recueillir des dons pour la Fondation Movember. La façon classique consiste, pour les hommes, à se faire commanditer pour se laisser pousser la moustache tout le mois de novembre.

Si la moustache n’est pas pour vous, ou que vous êtes une femme, vous pouvez aussi relever le «défi Move» pour la santé masculine. L’objectif est de se faire commanditer pour faire une activité physique, quelle qu’elle soit. C’est au participant de se lancer un défi : essayer un nouveau sport ou se dépasser dans un sport qu’on pratique déjà, tout est possible. Le défi Move peut être individuel ou être réalisé en équipe.

Vous n’êtes pas sportif? Qu’à cela ne tienne! Vous pouvez organiser un événement «Movember». Comme pour le défi Move, tout est possible : un tournoi de quilles? Un souper-bénéfice? Une vente-débarras? Pourquoi pas! L’important c’est d’avoir du plaisir tout en ramassant des dons qui serviront à améliorer la santé des hommes.

Pour en savoir plus sur la Fondation Movember, visitez leur site web : https://ca.movember.com/

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.