Les infarctus ne s’accompagnent pas toujours de douleur à la poitrine

Vous êtes en compagnie de quelques femmes dans la soixantaine. L’une d’entre elles manifeste un inconfort grandissant : elle transpire abondamment et est étourdie. Elle fait un infarctus; l’auriez-vous deviné? Connaissez-vous les symptômes plus atypiques d’un infarctus. Seriez-vous en mesure de les identifier et d’agir à temps?

Vous êtes en compagnie de quelques femmes dans la soixantaine. L’une d’entre elles manifeste un inconfort grandissant : elle transpire abondamment et est étourdie. Elle fait un infarctus; l’auriez-vous deviné? Connaissez-vous les symptômes plus atypiques d’un infarctus. Seriez-vous en mesure de les identifier et d’agir à temps?

L’enjeu est de taille. Les crises cardiaques sont l’une des cause de décès les plus fréquentes au pays. Lors d’un infarctus, une artère du coeur devient bouchée, empêchant le sang de nourrir une partie du muscle cardiaque. Plus les cellules manquent de sang de façon prolongée, plus elles dépérissent et risquent de mourir. C’est pourquoi une intervention médicale rapide pour rétablir la circulation du sang diminue les risques de séquelles et de décès.

On oublie souvent que les femmes sont autant à risque d’infarctus que les hommes; peu de gens savent aussi que leurs symptômes diffèrent souvent de ceux des hommes. Ainsi, une étude ayant analysé des données sur 1,1 million de personnes révèle que 42 % des femmes admises à l’urgence pour un infarctus n’ont ressenti aucune douleur à la poitrine, comparativement à 31 % des hommes. Les femmes étaient aussi plus à risque de mourir des suites d’une crise cardiaque que les hommes. En outre, les femmes de moins de 55 ans qui ont souffert d’une crise cardiaque sans douleur thoracique étaient deux à trois fois plus à risque de mourir à l’hôpital comparé aux hommes du même âge présentant des symptômes plus «classiques»;.

Cette étude confirme que la douleur thoracique est le signal d’alarme le plus courant d’une crise cardiaque, mais il faut garder en tête qu’environ un homme sur trois et quatre femmes sur dix ne présenteront pas ce symptôme. Les manifestations classiques de l’infarctus incluent une douleur à la poitrine, un essoufflement et une douleur qui irradie vers le cou, le dos, la mâchoire et les bras. Les femmes sont néanmoins plus à risque de présenter des symptômes «atypiques»; tels que des sueurs froides, de la faiblesse, des étourdissements et des symptômes gastro-intestinaux. En cas de doute, mieux vaut consulter Info-Santé (811) ou appeler le 911.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.