Quelques médicaments à tenir à l’oeil

Paracelse, un médecin du Moyen Âge écrivait que « Tout est poison, rien n’est sans poison. Ce qui fait le poison, c’est la dose »;. Ainsi, même les médicaments qui sauvent des vies peuvent causer du tort s’ils sont utilisés incorrectement. De tous les médicaments couramment utilisés, il semble que quatre d’entre eux sont les plus souvent associés à un usage inadéquat suffisamment grave pour mener à l’urgence, particulièrement chez les personnes âgées.

Paracelse, un médecin du Moyen Âge écrivait que « Tout est poison, rien n’est sans poison. Ce qui fait le poison, c’est la dose »;. Ainsi, même les médicaments qui sauvent des vies peuvent causer du tort s’ils sont utilisés incorrectement. De tous les médicaments couramment utilisés, il semble que quatre d’entre eux sont les plus souvent associés à un usage inadéquat suffisamment grave pour mener à l’urgence, particulièrement chez les personnes âgées.

Pour en arriver à ces conclusions, des chercheurs ont analysé les données provenant de 58 hôpitaux américains entre 2007 et 2009. Ils ont observé que près de la moitié des hospitalisations attribuables à un effet indésirable d’un médicament sont survenues chez les plus de 80 ans. Les deux tiers de ces accidents étaient attribuables à la prise accidentelle d’une dose trop élevée d’un médicament.

Quatre médicaments (ou classes de médicaments) fréquemment prescrits aux personnes âgées étaient responsables à eux seuls de 67 % des visites à l’urgence : la warfarine (un médicament pour « éclaircir »; le sang), les agents antiplaquettaires oraux (pour prévenir les caillots de sang) ainsi que les insulines et les hypoglycémiants oraux (pour le traitement du diabète). Contrairement à ce qu’ils auraient cru, les chercheurs ont constaté que les médicaments considérés à «haut risque»; ou «potentiellement inappropriés»; pour les personnes âgées n’étaient responsables que d’une petite fraction de toutes les admissions à l’urgence (8 %).

Si vous prenez un de ces médicaments, il ne faut pas vous alarmer. Bien utilisés, ils sont sûrs et efficaces. Toutefois, il est important de ne jamais modifier vous-même la dose qui vous a été prescrite. Les surdoses accidentelles chez les patients âgés sont parfois liées aux pertes de mémoires. Il existe plusieurs moyens de réduire ces risques, par exemple l’utilisation d’un pilulier. Parlez-en à votre pharmacien, il saura vous conseiller.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.