Maladie cardiaque : Après un infarctus, la vie continue

Auparavant, on décédait souvent d’un infarctus, mais aujourd’hui, grâce à l’avancement de la médecine, nombreux sont ceux et celles qui y survivent. Subir un infarctus est toutefois un événement détermimant qui amène bien des gens à modifier plusieurs aspects de leur vie. Certains changements sont inévitables (notamment la prise de médicaments), mais d’autres sont plus personnels. Malgré tout, il est possible de retrouver son quotidien après un tel événement, surtout si l’on effectue des changements positifs à sa vie.

Auparavant, on décédait souvent d’un infarctus, mais aujourd’hui, grâce à l’avancement de la médecine, nombreux sont ceux et celles qui y survivent. Subir un infarctus est toutefois un événement détermimant qui amène bien des gens à modifier plusieurs aspects de leur vie. Certains changements sont inévitables (notamment la prise de médicaments), mais d’autres sont plus personnels. Malgré tout, il est possible de retrouver son quotidien après un tel événement, surtout si l’on effectue des changements positifs à sa vie.

Changer ses habitudes pour mieux vivre

Le risque de mortalité reste élevé pour les patients au cours de la première année suivant la crise cardiaque. Pourquoi? En partie parce que certains facteurs à l’origine de l’infarctus, comme le tabagisme ou l’hypertension, demeurent insuffisamment corrigés. C’est pourquoi il est essentiel de modifier certaines de ses habitudes de vie.


- C’est bien connu, le tabac a plusieurs effets néfastes pour le coeur. Après un infarctus, cesser de fumer augmente ses chances de vivre plus longtemps et plus en santé. Si vous êtes fumeur, consultez un professionnel de la santé pour obtenir des outils qui augmenteront vos chances de réussite.
- Trop de stress est nocif pour le coeur. Après un infarctus, tentez de trouver des moyens de réduire au minimum ou de mieux gérer le stress dans votre vie.
- Que vous ayez subi un infarctus ou que vous soyez en santé, il faut consommer les boissons alcoolosiées avec modération. On recommande de ne pas excéder 2 verres par jour (max. 14/semaine) pour les hommes et 1 verre par jour (max. 9 /semaine) pour les femmes.
- Un surplus de poids épuise le coeur et contribue aux problèmes d’hypercholestérolémie, d’hypertension et de diabète. On recommande donc l’atteinte et le maintien d’un poids santé.
- Une alimentation saine, riche en fruits, en légumes, en grains entiers, en poisson et faible en gras saturés et en cholestérol garde les artères en santé et contribue à maintenir un poids santé.

Il peut être difficile de tout changer en même temps. Fixez-vous donc des objectifs réalistes et recherchez l’appui de professionnels de la santé et de vos proches. Et présentez-vous aux rendez-vous fixés avec votre médecin!

Bouger pour mieux vivre

La pratique régulière d’activité physique est une composante centrale du rétablissement à la suite d’un infarctus. L’exercice améliore le fonctionnement du coeur et contribue à prévenir un nouvel événement en aidant à atteindre et à maintenir un poids santé, à maîtriser le diabète, à abaisser le cholestérol sanguin et la tension artérielle. Les patients qui bougent vivent aussi plus longtemps que les autres. Même si vous n’avez jamais fait d’exercice de votre vie, il n’est pas trop tard pour s’y mettre. L’important est de commencre très graduellement après avoir reçu l’accord de votre médecin. Il existe des programmes de remise en forme consacrés exclusivement aux personnes ayant subi un infarctus ou souffrant d’autres maladies cardiovasculaires. Si un tel programme n’est pas offert dans votre localité, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien de vous suggérer des activités compatibles avec votre condition physique (la marche et la natation sont de bons choix pour la plupart des gens).

Si vous éprouvez un inconfort à la poitrine, de la douleur au dos ou à l’abdomen, des étourdissements ou de la fatigue inhabituelle, vous devriez cependant ralentir le rythme et en parler à votre médecin.

Les médicaments

Après un infarctus, on prescrit habituellement cinq médicaments qui agissent de façon différente pour diminuer le risque de subir un autre infarctus et pour favoriser le rétablissement. Si on n’a jamais pris de médicament, prendre tout à coup cinq médicaments tous les jours peut faire peur... et c’est une réaction normale. Sachez toutefois que les patients qui ne prennent pas (ou prennent mal) leurs médicaments seraient deux fois plus de risque de mourir que les patients observants.

Questionnez vos professionnels de la santé sur l’utilité de chacun de vos médicaments et assurez-vous de bien savoir comment les prendre, dès le début du traitement. Si vous éprouvez un inconfort ou que vous avez une interrogation, parlez-en à votre pharmacien. Il pourra aussi vous donner des trucs pour vous aider à prendre vos comprimés tel que prescrits.

L’humeur, ça va?

Subir un infarctus peut être une expérience qui fait peur : vous pouvez craindre de ne plus pouvoir faire les activités que vous aimez, de ne pas reprendre le travail… ou de subir un nouvel infarctus. Si vous ressentez de telles émotions, il ne faut pas les ignorer, car elles peuvent ralentir votre rétablissement et avoir un impact sur vos relations avec vos proches et d’autres domaines de votre vie.

Bien qu’il soit normal de se sentir inquiet dans les semaines qui suivent un tel événement, ces émotions disparaissent généralement à mesure que votre santé s’améliore et que vous reprenez vos activités. Toutefois, si ces émotions s’aggravent avec le temps, il est essentiel d’en parler avec un professionnel de la santé ou même un proche. Il existe d’excellentes ressources de soutien pour les gens ayant subi un infarctus. N’hésitez pas à leur faire appel!

Le sexe après un infarctus

Plusieurs personnes s’inquiètent de ne pas pouvoir retrouver leur vie sexuelle après avoir subi un infarctus. Pourtant, la plupart peuvent reprendre leurs activités sexuelles une fois rétablis. Discutez avec votre médecin pour déterminer à quel moment vous serez prêt à vous y remettre. N’hésitez pas à le questionner si vous éprouvez des problèmes sexuels. Ceux-ci peuvent être liés à votre condition physique ou, parfois, à vos médicaments. Le plus important, c’est d’en parler puisqu’il existe généralement une solution.

En conclusion Même s’il est parfois difficile de changer ses habitudes de vie, il faut toujours se rappeler que vous en profiterez à long terme. Le succès de votre rétablissement après un infarctus dépend largement de vous : plus vous ferez de changements positifs dans votre vie, meilleures seront vos chances de bien récupérer et de reprendre une vie bien active et à votre image. Rappelez-vous toutefois qu’il vaut mieux intégrer ces changements de façon graduelle que de vouloir tout changer à la fois et se décourager…

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.