La télévision comme récompense pour nos enfants

De plus en plus d’enfants souffrent d’embonpoint ou d’obésité. Certains attribuent ce problème de santé publique au nombre croissant d’heures passées devant la télévision ou l’ordinateur. Peut-être avez-vous de la difficulté à déraciner votre enfant de son siège. Et si vous lui proposiez la télévision comme une récompense et non comme un passe-temps?

De plus en plus d’enfants souffrent d’embonpoint ou d’obésité. Certains attribuent ce problème de santé publique au nombre croissant d’heures passées devant la télévision ou l’ordinateur. Peut-être avez-vous de la difficulté à déraciner votre enfant de son siège. Et si vous lui proposiez la télévision comme une récompense et non comme un passe-temps?

Des chercheurs canadiens ont évalué si cette proposition pouvait permettre de rendre nos jeunes plus actifs. Ils ont réparti au hasard 30 enfants âgés de 8 à 12 ans et souffrant d’embonpoint en deux groupes : dans le premier, les enfants « gagnaient »; du temps d’écoute ou de jeu en faisant de l’activité physique tandis que dans le deuxième, on encourageait les enfants à faire de l’activité physique sans restreindre le temps passé devant la télé. Les enfants du premier groupe portaient un moniteur qui mesurait leur niveau d’activité, alors que la télévision était équipée d’un dispositif qui nécessitait l’insertion de jetons pour que l’appareil fonctionne. Les enfants gagnaient des jetons en faisant de l’activité physique. L’équivalent d’une heure de marche à intensité modérée permettait d’accumuler des jetons pour regarder la télé durant une heure.

Après huit semaines, les enfants du premier groupe avaient accru leur niveau d’activité physique de 65 % et faisaient 10 minutes supplémentaires d’activité modérée à vigoureuse chaque jour. Les enfants du deuxième groupe n’avaient à peu près pas modifié leur niveau d’activité. De plus, les enfants du premier groupe passaient 45 minutes devant la télé chaque jour, beaucoup moins que les 3 heures quotidiennes en moyenne au début de l’étude.

Les chercheurs ont également remarqué que les enfants du premier groupe grignotaient moins, ce qui a permis de réduire leur apport en calories et en matières grasses. Ainsi, le fait de trop regarder la télévision contribuerait au gain de poids, non seulement parce que les enfants sont plus sédentaires mais également parce qu’ils mangent davantage.

En changeant certaines règles à la maison, on peut arriver à faire bouger nos jeunes encore plus. Toutes nos télévisions ne fonctionnent pas aux jetons. On peut toutefois user de différents trucs pour amener les enfants à faire des choix. On peut, par exemple, signifier à l’enfant qu’il a droit à 30 minutes de télé chaque soir et qu’il doit alors choisir l’émission qu’il veut regarder. L’écoute télé peut aussi être conditionnelle à une heure de jeu à l’extérieur.

Il ne faut pas se cacher que le meilleur exemple qu’on offre à nos enfants provient de ce qu’on fait en tant que parents. Comment exiger de nos enfants qu’ils aillent jouer dehors si on n’y met jamais le bout du nez… C’est l’été, vos émissions télé hebdomadaires ne sont pas recommencées, sortez prendre l’air!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.